Banana strip

Publié le par Aimedjee

Dans la maison, la cuisine est un haut lieu de passage. Au cours de la journée, chacun vient y chercher une bribe de réconfort  : calmer une petite faim ou étancher sa soif, combler une grosse frustration, éloigner son vague à l'âme, ou se défaire d'un ennui mortel.
Le placard s'ouvre : ramdam d'assiette, de couverts, de bol qui s'entrechoquent. Crissement crispant de contenants que l'on déchire avec impatience : tablette de chocolat, boîte de céréales, sachet de pistaches, de cacahuètes ou paquets de gâteaux secs. Moins de bruit quand la main plonge dans la corbeille garnie de fruits  frais.
Souvent, le réfrigérateur impuissant se laisse kidnapper un reste de dessert, une tranche de jambon, un yaourt, un morceau de fromage, une bouteille de lait dont on videra le reste dans le bol de céréales. Sept jours sur sept, vingt quatre heures sur vingt quatre, il y a toujours un petit quelque chose que l'on peut se mettre vite fait sous la dent entre les repas.
Il arrive que l'on soit plusieurs à venir satisfaire une fringale en même temps. La rencontre est quelquefois déroutante. L'autre jour, alors que j'avais une bonne soif, j'ai surpris mon benjamin, une banane à la main. Tout ce qu'il y a de plus normal aux alentours de seize heures et puis, tout le monde sait que les gaillards à la vingtaine dévorent à qui mieux mieux.
J'allai me faire une tisane quand mon fiston m'interrogea :
- Maman sais-tu comment ouvrir une banane ?
Je fus prise au dépourvu,  passablement étonnéee par une telle question. 
-Heu... Tu veux dire lui enlever la peau ?
- Ben oui !
Son regard piqué d'intelligence condescendante m'inquiéta : y avait-t-il un piège dans sa question ?
Me voyant nimbée d'une étrange perpléxité, mon fils me demanda si j'épluchais le fruit exotique par son petit bout d'appendice, en le tordant au risque d'écrabouiller la chair ou bien si je le coupais d'un coup de dents ou de couteau. Je ne pus que confirmer. Oui, je l'avouai, depuis toutes ces années, je prenais les bananes par la queue.
Mon fils secoua la tête avec un air de désolation absolue. Il m'aura fallu atteindre cet âge mûr à point pour découvrir que j'avais tout faux. Passé mon étonnement, je restai incrédule. L'éplucher comment donc alors ?
Par l'autre extrémité ? Celle à face de verrue pustuleuse ou de nombril proéminent ?
Ni une ni deux, fiston fit la démonstration. A peine avait-il pincé le bas de la banane, devenu le haut, entre ses pouces et index, que le fruit se déshabilla et laissa tomber sa peau sur les côtés, s'offrant nu à la bouche du jeune homme. La mienne resta bée. Tant de doigté me confondit.
Avant de m'abandonner avec ce poids de savoir supplémentaire, mon fils finit de m'achever en me lançant dans le dos :
- Maman, même les singes connaissent la méthode !
Evidemment, si les babouins, gorilles, chimpanzés ou autres macaques s'y prenaient mieux que moi pour avaler une banane, je n'avais plus qu'à me retirer au fin fond de la jungle la plus perdue. Mais avant d'en arriver là, j'ai voulu en avoir le coeur net : étais-je aussi ignare ? J'ai pianoté vite fait sur Google  : "comment éplucher une banane ?".
Je suis tombée sur une vidéo très explicite. Je vous la laisse découvir ci-dessous pendant que je prépare mon baluchon.

Publié dans Extraits d'ordinaire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

blandine 13/03/2015 15:18

Coucou ! J'aime bien cette histoire de banane. J'ai essayé et ça marche !

Aimedjee 15/03/2015 21:35

C'est vrai, hein, après avoir vu, on ne peut pas s'empêcher d'essayer à son tour ! Quelle histoire ! Bisous bisous chère Blandine.

les caphys 13/03/2015 13:19

eh bien ! On vient aussi d'apprendre à éplucher une banane

Aimedjee 15/03/2015 21:29

Eh bien, il n'est jamais trop tard ! Bienvenue sur l'Impermanente les caphys !

Jeanne 05/03/2015 22:07

C'est vraiment bien raconté
fruit banal qui devient le héros d'une petite anecdote du quotidien
ce blog me plait bien , je reviendrai

Aimedjee 15/03/2015 21:32

Ravie et touchée que ce blog te plaise. Je te souhaite la bienvenue sur lui Jeanne. A tout bientôt en espérant ne pas te décevoir.

monkaleidoscope 03/03/2015 10:38

ah ah !!
c vrai que c énervant ça !
je vais tenter, dès que je serai dans ma cuisine !

Aimedjee 04/03/2015 10:46

Tu m'en diras des nouvelles... Fais gaffe à ne pas glisser sur la peau !

Ceher 02/03/2015 19:23

Ben merde alors! Pardonne-moi ma grossièreté, mais quand même, j'en suis baba! Evidemment, qu'est-ce qu'on a envie de faire après avoir lu ton texte, se diriger vers la cuisine en mode déterminé pour VE-RI-FIER!!!!
Cela dit, ça ne m'étonne qu'à moitié, c't'histoire, parce que le singe est pas le dernier des imbéciles, il a même un sens pratique que je n'ai personnellement pas du tout.

Aimedjee 04/03/2015 10:45

Te pardonner ta grossièreté ?!! Sûrement pas, puisque je fais ou je dis de même quand mon côté impulsif coléreux se laisse aller. Alors t'inquiète, tu peux y aller sans censure. D'ailleurs je suis certaine que si les singes avaient la parole, on ne serait pas déçues toutes les deux !

Célestine 02/03/2015 00:40

trop drôle, désopilant, génial...
j'ai adoré ton billet, MJ !
Tellement adoré....
¸¸.•*¨*• ☆

Aimedjee 04/03/2015 10:39

Oulala Célestine, je rougis comme une tomate ! Si ce petit billet t'a mis en joie, cela m'en donne à moi ! On va continuer comme ça hein ?